Le contrat comme artéfact technique plutôt que symbolique – Jean-Guy Belley

SINECORE – Réalisé à l’hiver 2017 avec la collaboration de Jean-Guy Belleyprofesseur émérite à la Faculté de droit de l’Université McGill 

Ballado à visionner à propos du contrat comme artéfact :

   Le CONTRAT COMME ARTÉFACT SOCIAL

Références suggérées à propos du contrat comme artéfact technique :

Jean-Guy BELLEY, Le contrat entre droit, économie et société. Étude socio-juridique des achats d’Alcan au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Cowansville, Les Éditions Yvon Blais, 1998.

Jean-Guy BELLEY, «Sans foi, ni loi : l’indépendance contractuelle, dans B. MOORE, dir., Mélanges Jean Pineau, Montréal, Les Éditions Thémis, 2003, p. 203-232.

Jean-Guy BELLEY, «Les ‘obligations a-juridiques’ : des oubliées du  Code civil?, dans Vincent CARON, Gabriel-Arnaud BERTHOLD, Charlotte DESLAURIERS-GOULET, Jérémie TORRES-CEYTE, dir., Les oubliés du Code civil, Montréal, Les Éditions Thémis, 2015, p. 143-163.

Fernand DUMONT, Récit d’une émigration. Mémoires, Montréal, Boréal, 1997, p. 167-265.

Yves GINGRAS, Éloge de l’homo techno-logicus, Montréal, Fides, coll. Les grandes conférences, 2005.

Jürgen HABERMAS, La technique et la science comme «idéologie», trad. de l’allemand par J.-R. LADMIRAL, Paris, Gallimard, 1973.

Aldo HAESLER, «Obsolescence de l’homme», dans Y. DUPONT, dir., Dictionnaire des risques, Paris, Armand Colin, 2004, p. 282-286. L’auteur se réfère notamment à la pensée du philosophe Günther Anders (1902-1992) et à son concept de «honte prométhéenne» ressentie par l’être humain, «imparfait et non fiable dans un univers d’objets de plus en plus performants…» (p.285).

Jacques MARCHAND, Autonomie personnelle et stratégie de vie. Essai de morale fondamentale, Montréal, Liber, 2000.

Charles TAYLOR, L’âge séculier, traduit de l’anglais par P. Savidan, Montréal, Boréal, 2007.

Abécédaire – retour à l’index